Prochains matches
17 décembre 2020

Montreux HC - Genève RHC
20h.30, Montreux
19 décembre 2020

FC Porto - Genève RHC
14h.00, Porto
16 janvier 2021

Genève RHC - FC Porto
0h.00, Genève, Centre Sportif de la Queue d’Arve
Derniers résultats
Calendrier / Résultats Photos

LNA

Interview Michael Sterchi

Salut Michael, 

Certains membres de la famille du Rink-Hockey genevois te connaissent bien mais que peux-tu dire sur toi à tous les autres ?

Alors je m’appelle Michael Sterchi, j’ai 27 ans, marié depuis peu avec une belle 
brésilienne qui se prénomme Luana. Je travaille en tant que comptable et RH dans une 
petite société de peinture électrostatique basée à Nyon. J’ai toujours aimé faire du sport, 
que se soit du ski, du foot ou autre. J’adore la pop culture japonaise tel les mangas ou 
animés. Je suis un cinéphile en herbe aussi, j’ai passablement regardé de films et de 
séries.

Et le Rink-Hockey, comment y es-tu arrivé ?

Par le plus grand des hasard. Ma mère m’a parlé des mercredis sportifs, un cours tous 
les mercredis et j’avais le choix entre pleins de sports différents. Quand j’étais tout petit j’ai voulu commencer le hockey sur glace mais je n’ai pas accroché. Du coup quand j’ai vu dans la liste le mot hockey je me suis dit pourquoi pas essayer ce sport. J’ai donc commencé le rink-hockey avec les mercredis sportifs. D’ailleurs mon coach était à cette époque. Patrice Matter (actuellement joueur des Jets). Au bout d’un moment j’ai été approché par Gérald Brentini et il m’a proposé de rentrer dans le club. Voilà comment je suis arrivé au Genève Rink-hockey Club.

Equipe suisse M17 en 2009, LNA en 2011 à 18 ans, Championnat du Monde M20 en 2011, Championnat d’Europe M20 en 2012 … mais quel début de carrière … beaucoup de joueurs aimeraient avoir le même. Que gardes-tu de ces moments ?

Beaucoup de bons souvenirs. La fierté de représenter mon pays et de porter ce maillot de l’équipe Suisse, ça fait tout drôle la première fois qu’on enfile la tenue. J’ai quand même un peu de regrets quant aux prestations et les résultats en dessous de ce que nous pouvions atteindre. Je parle au niveau purement sportif, au niveau social c’était vraiment de très bons souvenirs.

Et ce but contre la Colombie au Championnat du Monde 2011, t’en rêves encore ?

En rêver peut-être pas, mais c’est vrai que je me rappelle très bien ce moment. Un 
souvenir figé dans le temps. C’était mon premier but avec l’équipe nationale il me 
semble, forcément un moment marquant.

LNA en 2012, pas encore 20 ans, que se passe-t-il ensuite ?

Comme vous l’avez dit plus haut, j’ai eu un début de carrière riche au niveau sportif. Il 
faut savoir que depuis l’âge de marcher, je fais du sport en semaine et mes week-end 
ont souvent été passé à des compétitions ou des entraînements. Je voulais simplement connaître autre chose que la vie de sportif.

Pendant toutes ces dernières années passées avec les Jets, on rêve de revenir en LNA ou on se dit que tout est fini, les priorités sont ailleurs ?

Comme mentionné dans la question précédente, je voulais connaître autre chose que 
la vie de sportif. J’ai trouvé dans l’équipe des Jets l’équilibre que je recherchais entre 
sport et vie privée. C’est ce dont j’avais besoin à ce moment là. J’ai pensé à la LNA que 
très récemment.

Alors qu’est-ce qui t’as poussé à faire le pas cette année ?

Mon envie de compétition à haut niveau à refait surface. J’ai évolué, je pense. En venant voir les matchs de LNA, voir le niveau de jeux que proposait l’équipe, je voulais faire partie de cette aventure et me prouver aussi que je pouvais rejouer en LNA. Le niveau de jeux est relevé dans le championnat et chaque match est un défi. J’ai eu envie de le relever. Et aussi j’ai regardé le documentaire sur Michael Jordans "The last dance" que je recommande à tous, ça m’a donné le petit coup de pouce pour franchir le cap.

Qu’est-ce qui change réellement entre les deux catégories ?

Le rythme de jeu. 

Suite à l’annonce de ton retour, parmi les gradins, certains se posaient des questions sur ce retour au haut niveau et ton caractère bien trempé, mais tu fais preuve de beaucoup de calme et de maîtrise pendant les matches. Le calme avant la tempête ?

Non je ne pense pas. Personne n’est parfait et il nous arrive de sortir de nos gonds 
parfois, mais moins souvent que par le passé pour mon cas.

Sportivement, es-tu satisfait de tes débuts et de ceux de l’équipe ?

Je suis content d’avoir retrouver un peu le rythme de jeu que demande la LNA, après je 
ne suis pas forcément totalement satisfait de mon niveau. La saison est encore longue 
mais j’aimerais pouvoir apporter plus à l’équipe. Je sens qu’il me manque un petit 
quelque chose.

De l’extérieur, on dirait que l’équipe a un peu de peine à entrer dans ce championnat. Le parcours de l’année dernière pèse-t-il sur les épaules ?

Non, nous ne pensons pas à la saison passée, c’était une belle saison mais tout est 
remis à zéro. C’est une nouvelle année avec de nouveaux joueurs (des retours et des 
arrivées). C’est vrai que nous avons un peu de peine mais il y a eu beaucoup de 
changement à l’intersaison. La moitié de l’équipe est "nouvelle", nous devons retrouver 
des automatismes et nous sommes sur la bonne voie. Après le week-end compliqué à 
zéro point que nous avons fait, il nous fallait chercher cette victoire pour nous redonner 
un second souffle. 

Des joueurs comme Gonçalo Alves et Helder Nunes, pour ne citer qu’eux, étaient présents en 2012 au sein de l’équipe du Portugal M20. As-tu rêvé de ce genre de carrière ?

Personnellement ça n’a jamais été un de mes objectifs de devenir joueur professionnel. 
Nous pratiquons un sport amateur et j’ai découvert ce sport assez tard, je me satisfait 
amplement de ma carrière.

On a beaucoup hésité sur la fin de l’interview … mais au vu des infos qu’on a, on part sur un jeu de la vérité et vu qu’on te connait moins, on finira par un plutôt … 

2012 retour des Championnat d’Europe depuis St-Omer … c’est la route qui t’a posé problème ?

Il est vrai que le retour était un peu mouvementé, de ce que je m’en rappelle...

Ton retour en LNA, c’est pour les titres et la gloire ?

Les titres suffiront.

Des patins de couleurs différentes, c’est pour aller plus vite ?

Pour m’aider à me rappeler de ma gauche et ma droite.

Quand on finit un Championnat du Monde comme en 2011, on se réjouit de faire la fête avec ses copains non ?

C’est vrai, mais je sauvegardais mon foie pour les Championnats d’Europe 2012 ;)

Quand Fiston te dit d’aller sur le banc, en passant devant lui, t’as déjà eu envie de lui couper la barbe de rage ?

Non pas du tout. Je préfère me rabattre sur ma canne.

Tu joues avec Robin Simons depuis tout petit mais il y a pas si longtemps tu jouais avec son père Stéphane avec les Jets, c’est où que ça cloche ?

Je suis un joueur multi générationnel.

Le Rink-Hockey, c’est pour faire du sport ou c’est une passion ?

A la base c’était pour faire du sport, j’y ai pris goût petit à petit.

Sais-tu qui nous a balancé 2-3 infos sur toi ?

J’ai ma petite idée la dessus

Plutôt vin, bière ou l’eau il n’y a rien de mieux ?

Les trois, je ne fais pas de jaloux

Plutôt Tofu ou la viande c’est la base ?

Team carnassier

Plutôt soirée ciné en amoureux ou soirée de folie avec les gars de la Section Canette ?

Ciné en amoureux, les lendemain sont souvent moins difficiles

Plutôt flocons en altitude ou sable chaud des Caraïbes ?

Je suis un fils de la neige

Plutôt chemise à fleurs ou le costard cravate c’est ce qu’il te va le mieux ?

Training du dimanche, rien de plus confortable

Un grand merci Michael et bonne suite de Championnat