Interview Vincent Martin, physio de l’équipe première

5 c’est le nombre de match qu’il reste à notre équipe pour aller décrocher les play-offs. Un sans faute semble obligatoire pour aller chercher la qualification pour les play-offs. Nous avons contacté Vincent Martin, massothérapeute de l’équipe depuis le début de saison, pour connaître l’état de forme de nos joueurs.

Vincent, avant de parler Rink-Hockey, peux-tu nous expliquer comment tu es arrivé jusqu’au vestiaire du Genève Rink Hockey Club ?
Mon fils Justin a commencé le rink il y a deux saisons et j’ai vraiment apprécié l’état d’esprit autour de la piste et sur la piste. Je l’ai suivi lors de tous ses matchs… cela m’a permis de découvrir des lieux pittoresques, mon épouse est ravie. Ancien infirmier, j’ai alors fait mes armes sur le banc ,soignant, glaçant,massant, apportant l’eau aux coéquipiers de Justin. J’en ai profité pour apporter ma table de massage histoire de parfaire leur préparation.
Le staff de la LNA m’a contacté en début de saison avec la volonté de proposer à l’équipe fanion des soins pour la préparation et la récupération. J’ai été super touché qu’ils aient pensé à moi. C’est une réelle chance de masser pour cette équipe et ce club.

Plusieurs de nos joueurs approchent ou ont passé la trentaine. Est-ce que cela a une influence sur les soins que tu pratiques ?
Ces joueurs sont plus expérimentés à tous niveaux et ils connaissent très bien leur organisme et leur façon de mieux récupérer. Ils savent aussi nous diriger pour que l’on obtienne plus vite le résultat positif.

Existe-t-il une blessure bien particulière pour les joueurs de Rink-Hockey ?

Mon expérience dans le rink est mince. Ce que je peux en dire c’est que c’est un sport exigeant et complet. Les joueurs qui pratiquent le rink sont des sportifs de haut niveau. Je leur tire mon chapeau. Mais c’est vrai que certaines affections musculo-tendineuses reviennent plus régulièrement comme les affections des adducteurs, des hanches, des genoux et des ceintures lombaires et scapulaires, … pour les jeunes ce sont les chevilles qui sont sollicitées.

Il reste 5 matches et seulement 11 ont été joué. Les organismes ne devraient pas être particulièrement usés non ?
Ce n’est pas le ressenti des joueurs, ils sont physiquement prêts. Le championnat reste ouvert car à part les deux premières équipes, tout reste possible. Ce sont des compétiteurs donc cette pression se transforme en émulation positive qui leur permettra de gagner des matchs j’en suis certain.

Y a-t-il des joueurs que tu vois plus que d’autres ? Les raisons sont-elles uniquement sportives ou c’est juste le plaisir de se faire masser ?
ahah,oui évidemment il y a nos habitués. J’essaie de répondre aux besoins des joueurs qui varient d’une séance de massage à l’autre. Je travaille aussi sur mon ressenti et mon expérience.
Pour suivre l’équipe le renfort de Cédric Peduzzi depuis le début de l’hiver est précieux. Nous sommes tous deux masseurs avec des formations différentes mais complémentaires. Et nous ne sommes pas trop de deux pour masser tous les joueurs.

En cette fin de saison, la nervosité des joueurs peut-elle agir sur leurs muscles et donc sur la performance ? D’ailleurs est-ce que tu sens une différence dans le vestiaire à l’approche de la fin de saison ?
Par chance je vois les joueurs lors des matchs à Genève deux fois durant la semaine. C’est certain, je masse plus de joueurs lors des matchs à 6 points. Et oui je reproduis certains protocoles selon les demandes des joueurs, mais l’objectif reste la mise en condition pour tirer un maximum des athlètes pendant les matchs et par contre en semaine je mise plus sur la carte récupération.

Allez on rêve un peu … il reste un match, notre équipe doit absolument gagner pour se qualifier. Qu’est-ce que tu proposes à tes joueurs … de contacter le Dr Fuentes ? Ou pas besoin, tu as toi-même accès à 2-3 produits ? Ou pas touche à ça chez le Dr Martin ?
Le Dr Fuentes n’est pas en prison ? Je ne vois pas ce type de pratiques coller avec ce sport. Pas besoin de produits . Une solide expérience, des bonnes huiles de massage, une salle, une table et le tour est joué. Pour les produits je serai boisson énergétique bio avec des barres céréales maison. Et pour la récupération ou doper nos chance de victoire un bon restaurant avec l’équipe forge plus l’identité et la force d’une équipe il me semble. Et c’est tellement plus sain pour la santé, sans effets secondaires.

On dit souvent que les physios sont les confidents des joueurs … tu confirmes ? Si oui t’as un truc sympa à nous raconter ?
Il est important d’établir une relation de confiance avec les joueurs et j’aime discuter de tout. Pour des trucs croustillants… secret professionnel.

Il paraît que tu pratiques toi-même ce sport en compagnie d’autres compagnons, d’abord en tant que joueur et maintenant en tant que gardien … Alors franchement ce sport c’est vraiment si physique que cela ?
Oui depuis 1 année nous patinons tous les jeudis à midi. Une manière de découvrir ce sport du dedans et c’est une superbe activité. On s’amuse dès le premier jour et oui je transpire beaucoup...

Il n’y aucune raison que tu échappes à la partie récréative … et on va pratiquer quelques tests :

Si on te dis …
Test de McConnell … on traite quelle partie du corps ?
Bin là j’ai du ressortir mes grimoires , pour celui là ce sont des genoux récalcitrants …

Test du tiroir inférieur … c’est quoi ? … je suis pas ortho… je crois un genou encore ...

Le massage suédois … il est suédois parce qu’il se pratique dans un sauna ?
Pas loin, en tous cas il vise la détente tout comme le sauna

Il semble que le risque d’une blessure en faisant un jogging à 2h du matin après une journée bien arrosée à Porto est plus élevé qu’en d’autres circonstances. Qu’en penses-tu ?
Objection… des tests in vivo ont effectivement montré que l’homme adulte de plus de quarante ans se claque le muscle gastrocnémien systématiquement si il tente sans échauffement et déshydraté un coup de rein destructeur dans les rues pentues de Porto.

Test du Varus-Valgus … c’est bien pour le coude non ?
Oui et cela peut descendre dans les genoux...

Ce qui nous amène forcément à la Section Canette … c’est un groupe ou l’on discute du Sulcus sign … autrement dit de la mise en évidence d’une instabilité gléno-humérale inférieure … C’est bien ça ?
C’est la section, des gaillards dont les superlatifs ne peuvent les qualifiés. Des ambassadeurs de la gastronomie avec un grand “G”et du savoir boire la mousse. Des globes trotteurs qui cherchent des expériences gustatives. J’ai hâte d’une nouvelle escapade avec eux, histoire de trigger les zygomatiques.

Un grand merci à Vincent !