Prochains matches
23 septembre 2017

RHC Dornbirn - Genève RHC
18h.00, Dornbirn
30 septembre 2017

RC Biasca - Genève RHC
17h.00, Biasca
7 octobre 2017

RSC Uttigen - Genève RHC
20h.00, Uttigen
8 octobre 2017

SC Thunerstern - Genève RHC
16h.00, Thoune
Derniers résultats
27 mai 2017

Montreux HC - Genève RHC
2 - 1 (1 - 1)
20 mai 2017

RHC Diessbach - Genève RHC
3 - 4 (2 - 1) tb
Calendrier / Résultats Classement Photos

LNA

Interview de Flavio Silva !

Salut Flavio !
 
Sauf erreur de notre part tu commences le rink auprès du club de Juvenis Escola Livre à Oliveira de Azeméis, au sud de Porto c’est bien ça ? Et pourquoi ce choix de mettre les patins ?

Oui, c’est vrai ... J’ai commencé à jouer au hockey parce que c’était un sport très populaire dans la ville et mon père aimait beaucoup ...
 
Ensuite tu passes plusieurs années de Juniors dans le club de Oliveirense. A ce moment là, quelles sont tes ambitions ?
 
Je voulais jouer pour la 1ère équipe (LNA), mais c’était pas facile, car il y avait l’une des meilleures équipes au Portugal, à cette époque, avec Didi, To Neves, Paulo Alves, Carlos Jose, etc.
 
Pendant plusieurs années tu vas alterner entre la 1ère et la 2ème division portugaises dans différents clubs. Qu’est-ce qu’il te manque pour t’établir dans un grand club de la 1ère division ?
 
Eheheheh ;) thats a nice question ! Avec peut-être beaucoup de réponses ...
J’étais un jeune homme "fou" ! Je voulais jouer et vivre ma vie (j’aimais la vie nocturne) et aussi avec un tempérament pas facile ...
Au Portugal, nous jouions en étant "semi pro", et quand vous avez un meilleur club, avec de meilleures conditions, vous changez … !
 
Quel était le club de tes rêves ? Et pourquoi ce choix de changer de club régulièrement ?
 
J’ai toujours voulu jouer dans la 1ère équipe de Oliveirense, j’aurais pu rester la 1ère année comme senior mais j’ai pensé que c’était mieux pour moi d’aller dans une équipe où j’avais plus de chances de jouer régulièrement.
 
En 2013 tu pars en Allemagne au Resg Walsum, dans la ville de Duisburg. Qu’est-ce qui t’amène là-bas ? Car franchement, il y a quoi à faire à Duisburg ?
 
Vraiment ? Rien à faire à Duisburg ? C’est toi qui le dit !
Je suis allé à RESG Walsum pour certaines raisons. À cette époque, j’ai eu un Night Club dans la ville ou je vivais, et j’ai voulu changer un peu ma vie et cherchez quelque chose qui me donne des perspectives meilleurs pour l’avenir (nous ne pouvons pas vivre toute une vie avec l’argent du hockey), et j’ai reçu une proposition de RESG Walsum, donc, le bon moment pour essayer quelque chose de nouveau.
 
Il paraît que t’étais la Star là-bas, c’est vrai ?
 
Je n’ai jamais été une étoile !
Mais peut-être ai-je fait une différence dans le jeu de l’équipe … Et RESG Walsum restera éternellement dans mon coeur pour le grand fan club que nous avons eu, les gens étonnants et aussi pour les 2 entraîneurs (Robbie Van Dooren et Quim Puigvert) !
 
 
Si tu veux on peut continuer l’interview en allemand ?
 
Nein Dankeschön !!!
 
Tu y restes 2 ans. Et ensuite direction Genève. Pour quelles raisons ?
 
Même si c’était une bonne expérience, je ne voulais pas vivre éternellement en Allemagne ...
Puis je reçois un appel de Jose Soares (président) et Pedro Alves (entraîneur) et après avoir parlé avec des amis, j’ai dit OK, Allons-y pour de nouvelles aventures !
 
Ces nombreuses expériences t’ont apporté quoi dans ta vie de tous les jours ?
 
Je pense que je suis plus "mature" avec toutes ces expériences ...
Différentes personnes, différentes cultures ... toujours bons à savoir comment d’autres cultures vivent leur vie.
 
Pour ceux qui suivent l’équipe, on voit rapidement que tu as un tempérament plutôt chaud. Tu vis tes matches à fond ou c’est juste que tu t’énerves facilement ?
 
Je joue au hockey depuis 27 ans ! Ma mentalité a toujours été de gagner ! Je déteste perdre ... et je donne vraiment tout ce que j’ai au cours d’un match !
 
Et parfois tu dépasses les limites. Alors que tout le monde s’en rend compte autours du rink, on a l’impression que t’es tellement dans ton match que toi tu le vois pas, c’est juste ?
 
Oui !

Fort heureusement tes qualités techniques et ton sens du jeu te permettent également de briller autrement. Et au vu de la joie qui se dégage quand tu marques, il semble que c’est toujours un plaisir pour toi de jouer, on se trompe ?
 
Au cours d’une rencontre, je vis le match, je vis pour le match ! Tout ce qu’il y a autour n’a plus d’importance pour moi.
 
On a clairement vu au cours des derniers matches que tu semblais bien mieux dans le jeu. C’est également l’effet Jérôme ? ou c’est l’ambiance qui a régné autour du rink qui te transcende ?
 
Non, c’est correct. Le jour où je n’ai plus de plaisir, je termine ma carrière. Mais j’espère pouvoir jouer encore quelques années. Il y a aussi que j’ai eu un moment difficile dans ma vie (professionnel et personnel), pas facile à gérer. Maintenant, les choses vont mieux.
Jérôme et Pedro sont des entraîneurs différents, mais j’avais le soutien des deux, donc rien à voir avec les entraîneurs.
 
A ce propos, as-tu un message à adresser aux supporters en vue du match de samedi ?
 
Seulement qu’ils nous soutiennent comme ils l’ont fait en 2ème et 3ème match contre Diessbach, c’est beaucoup plus facile avec eux ! Et avec leur soutien, nous jouons à 10 ! On s’est permis ici de couper une partie de la réponse qui faisait référence à deux personnes qui ...Stop !
 
Une finale, c’est toujours un moment spécial. Comment te prépares-tu pour être au top le moment venu ?
 
Pour moi, c’est un match comme un autre, alors je fais de même que les autres matchs. Bien sûr, personne ne veut perdre un match, encore plus si c’est une finale et je sais de quoi je parle, j’en ai déjà perdu 5 depuis que je suis ici ! Alors les séries sont faites pour être interrompues ... on vient d’en avoir la preuve jeudi, n’en déplaise aux valaisans de l’équipe !
 
As-tu un rituel d’avant match ?
 
Mon rituel avant les matchs est d’aller chez Sebastian Silva à la maison, et manger les pâtes qu’il fait avant toutes les matches ! Ahahahh !
 
En plus d’être en finale, on va jouer le titre entre Suisse Romand. Une motivation supplémentaire pour l’équipe ?
 
Nous regardons Montreux comme toutes les autres. C’est juste un match de plus que nous voulons gagner !
 
Pour la partie récré … on va te laisser le choix … si tu devais choisir entre
 
La Fête de la Bière, à Munich ou à Duisburg ? Facile, Munich !
Au ballon rond, le Sporting ou Porto ? Encore plus facile, Le Sporting !
Les bières ou les filles, blondes ou rousses ? Tous les deux ! Et je ne suis pas "raciste !
Les plages, aux Açores ou au Club Med ? Les Açores...C’est un endroit incroyable !
Le job, serveur ou peintre en bâtiment ? Peintre !
Un grand joueur, Pedro Alves ou Pedro Gil ? Pedro Alves ! Maintenant, je joue avec le numéro 28, car c’est le jour de l’anniversaire de mon fils, mais avant je jouais avec le 8, le no de Pedro Alves ! C’est mon idole !
Boissons, l’eau de la gourde pendant le match ou la pression d’après-match ? La Pression après le match parce que c’est pas possible pendant ! Si t’insiste on peut s’arranger ...
Les filles, tu les emballes, avec ton charme ou sur un slow ? Avec mon charme ?? je crois que c’est pas possible, et j’arrive pas à danser !Oui mais avec quoi alors ?
Justement, la danse, fado ou techno ? Fado. J’écoute beaucoup de Fado ici, cela me fait penser à mon pays qui est génial !
Un massage, avant ou après le match ? Je préfère vraiment après le match !
Repas, une bonne côte de boeuf ou crevettes à gogo ? Je suis plutôt carnivore !
Après l’amour, tu fumes ou tu ronfles ? Qu’est-ce que c’est "faire l’amour ? ahahha....D’abord je fume, après je ronfles...ahahah
Dans le vestiaire, à gauche ou à droite de la porte d’entrée ? Ou les juniors me laissent placer. Et je ne plaisante pas !
 
Un grand merci à Flavio qui a fait l’effort de nous répondre en français !