Derniers résultats
12 juin 2022

Genève RHC - RSC Uttigen
4 - 2 ( 2 - 2 )
12 juin 2022

Genève RHC - RHC Gipf-Oberfrick
4 - 0 ( 2 - 0 )
22 mai 2022

RHC Gipf-Oberfrick - Genève RHC
0 - 5 ( 0 - 3 )
Calendrier / Résultats Photos

M 15

Genève RHC - RSC Uttigen

Battus 3-8 à Genève, nos joueurs avaient à cœur de prendre leur revanche lors de cette seconde confrontation ; malheureusement entre vouloir et pouvoir il y a parfois des petits détails qui finissent par faire toute la différence. A l’arrivée le score avait un petit air de déjà vu ; retour sur cette partie avec l’interview exclusif de l’entraîneur Raphaël Zieri.

Alain : 3-8, même score qu’au match aller, cela veut-il dire que ce fut également la même rencontre ?

Raphaël : Non, malgré le score identique, on ne peut pas dire que le match fut le même. En effet, nous nous sommes préparés à ce match afin de poser un maximum de problèmes à cette équipe d’Uttigen avec des débordements. Cela a très bien fonctionné avec la rapidité de joueurs comme Michaël, Olivier ou Diogo, qui se sont créés plusieurs occasions. Malheureusement nous n’avons pas réussi à ouvrir le score afin de les faire douter.

Alain : L’équipe avait pourtant bien entamé son match ; même à 0 - 1 tout semblait encore possible. Comment expliquer ce passage à vide et ses 3 buts encaissés quasiment coup sur coup ?

Raphaël : Effectivement, tout c’est très bien passé, même à 1-0 le match restait ouvert et nous avons eu plusieurs occasions de revenir à 1-1. Malheureusement il y a effectivement eu ce coup dur avec les 3 buts encaissés coup sur coup. Comme j’avais déjà demandé mon temps mort, je n’ai pas pu demander une interruption de jeu afin de calmer les joueurs. Je pense que les joueurs ont tellement donné afin de revenir à 1-1 que le 2-0 leur a porté un coup, et l’espace de 2 minutes ils n’y croyaient plus. Cela a entrainé 2 buts supplémentaires qui auraient pu être évités. Après ces 3 buts, l’équipe a repris ses esprits et l’hémorragie était stoppée.

JPEG - 54.9 ko
Michaël

Alain : La sortie sur blessure de Michaël a-t-elle perturbé l’équipe ?

Raphaël : Je pense qu’elle a peut être plus perturbé l’entraîneur dans ses choix tactiques plutôt que l’équipe elle même. En effet, il avait jusqu’à là apporté beaucoup de danger sur le but adverse et c’est un joueur particulièrement redoutable lorsqu’il est en possession de la balle. Dès sa sortie, nous avons eu moins d’actions dangereuses sur le but adverse et donc moins de possibilités de revenir à 1-1.

Alain : Sur une des réussites d’Uttigen, l’équipe est aux abonnés absents ; totalement prise de vitesse lors de l’exécution d’un coup-franc indirect. Dommage ce genre de but, non ?

Raphaël : C’est sur que c’est dommage un but comme cela, mais malheureusement c’est le métier qui entre. J’espère surtout que chacun retiendra cela afin de ne plus commettre la même erreur.

Alain : L’état d’esprit de l’équipe resta néanmoins remarquable, pour preuve ces deux réussites en fin de partie, plutôt encourageant pour l’avenir ce genre d’attitude ?

Raphaël : Oui c’est la plus grande force de ce groupe ! Jamais découragé sur la piste ! Nous tirons tous à la même corde afin d’arriver au meilleur résultat possible. Et surtout, chaque joueur qui entre sur la piste veut faire mieux que les autres et cela se voit durant les matchs !

Alain : La fin de la saison approche, encore 2 tournois, quel est l’objectif ?

Raphaël : L’objectif reste toujours le même qu’en début de saison, soit faire le mieux possible. Au vu de notre situation actuelle dans ce tour final, le mieux serait une 2ème place. Nous allons tout faire pour terminer vice champion. Pour cela il nous faudra battre Thoune lors du prochain tournoi. Ce sera le dernier « gros » match de la saison. Les 3 autres rencontres devraient donner des résultats similaire à celui contre Wimmis hier (9-0 pour Genève). Mais avant tout, il faut que l’équipe se fasse plaisir !

Le rendez-vous est donc pris pour le dimanche 28 mai à Wimmis pour ce prochain tournoi qui s’annonce d’ores et déjà palpitant ; d’ici là, bons entraînement à tous et que le meilleur gagne !

PS : Après un passage dimanche par l’hôpital de la Tour, Michaël a pu rentrer le jour même à la maison ; diagnostic : Pas de fracture, mais un (très) gros hématome à la jambe et 3 jours avec des béquilles histoires de soulager les nerfs comprimés. Bon rétablissement !